The Bulletin : Seven of our favourite Instagrammers to follow in Brussels

« The Bulletin : The platform for Belgium’s international community » met à l’honneur sept photographes et leur page Instagram en ce mois de janvier 2020.

Parmi ces sept Instragrammers nous pouvons retrouver :

Hélène Cook

Le collectif Bruxelles Pixels s’enrichit d’une photographe de talent en ce début d’année. Hélène Cook rejoint le collectif qui passe donc de quatuor à quintette. Nous souhaitons la bienvenue à Hélène, à son talent, à sa sensibilité et à sa bonne humeur !

Hélène a participé aux expositions Schieven Regards I et Schieven Regards II avec ses séries réalisées dans le métro Bruxellois.

Vous pourrez en découvrir plus (en anglais) sur le travail et les motivations d’Hélène dans la newsletter de décembre 2019 du International Photoclub of Brussels « Viewfinders », club dont elle fait partie du Comité de Pilotage et est en charge de la coordination du programme.

Schieven Regards II – Sophie Voituron : « Les Funambules »

L’année dernière Sophie Voituron vous présentait les salles de réunions des lieux de pouvoir à Bruxelles, cette année, elle a voulu mettre de la spontanéité et de l’abstraction dans ses photos. Vous découvrirez donc une série de silhouettes humaines rentrant du travail, une fois la nuit tombée, sur les grands boulevards bruxellois. Imprimées à l’encre au charbon sur du papier Awagami, cette série de photos en noir et blanc vous plongera dans le coeur de son univers artistique.


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards II – Eric Ostermann : « Bruxelles d’ombres et de lumières »

Eric Ostermann est l’un des artistes résidents de Bruxelles Pixels.

Durant l’exposition collective Schieven Regards I en 2018-2019 il nous présentait une série de Bruxelles vue d’en haut, photographiée depuis les toits.

Ayant pris pour habitude de se promener dans la ville dès que l’occasion se présente, Eric s’est mis à travailler sur ce qui deviendra son sujet de cette année, les ombres et lumières dans les rues de Bruxelles.

A différents moments, le matin ou l’après-midi, quand le soleil nous fait le plaisir de nous offrir ses rayons, les rues de Bruxelles s’illuminent, et aux détours des rues, des ombres imposantes se créent et offrent de jolies scènes à photographier.

Eric Ostermann photographie Bruxelles depuis de nombreuses années, vue d’en haut ou d’en bas, Bruxelles est son principal sujet photographique.

Son travail est visible sur facebook, sur instagram et sur son site internet.

Expositions

2014 – Expo resto « chez Albert » — Ixelles
novembre 2016 – expo collective « ars varia » Galerie passerelle Louise – Saint Gilles
mai 2017 – Expo au Parlement Bruxellois – fête de l’iris – Bruxelles
mai 2017 – Expo Hellhole event au GC Elzenhof -Ixelles
novembre 2017 – Expo à l’accueil Français de Bruxelles – Uccle
avril 2018 – 6ème biennale d’art contemporain « ars varia » – Espace Delahaut – Evere
octobre 2018 – Expo Schieven regards – Collectif photo Bruxelles-pixels « ars varia » – Saint Gilles
Novembre 2018 – Expo Brussels Unfolded – Galerie Jos Joos – Bruxelles
Juin 2019 — Expo Schieven regards – chez Perspective brussels – Bruxelles


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards II – Philippe Clabots : « (Une parcelle de) la campagne à la ville »

Il y aurait près de 300 « potagers urbains » à Bruxelles.
Souvent discrets, parfois jalousement gardés, vous passez très certainement à proximité de certains d’entre-eux lors de vos déplacements dans Bruxelles sans en soupçonner l’existence.
Mon objectif est de vous faire découvrir quelques uns de ces lieux atypiques de la ville et les personnes qui les font vivre.
Qui sont les passionnés qui prennent soins des potagers urbains ? Quelles sont leurs motivations ? Craignent-ils pour l’avenir de ces parcelles de campagne à la ville ?

Je tiens à remercier tous les « potagistes » qui m’ont accueilli avec bienveillance. A chaque fois cela a été un moment d’échange et de passion communiquée.

J’ai l’intention, après l’exposition « Schieven Regards II » qui aura lieu en octobre 2019, de poursuivre ce projet « potagers urbains » à Bruxelles sur une période de temps étendue. A minima couvrir un cycle annuel pour suivre l’évolution de ces espaces au fil des quatre saisons.

Vous pouvez suivre mon projet sur mon site web et ma page Facebook.


Philippe Clabots a toujours été attiré par la photographie mais celle-ci s’est imposée comme une passion il y a près de dix ans.

Autodidacte il s’est formé grâce à des lectures, des groupes Facebook, de la persévérance, la volonté de s’améliorer … et des milliers de photos.

Mais l’élément essentiel de cette progression, ou plutôt voyage initiatique, est les rencontres faites pendant ces années. Rencontre avec des photographes, qui se reconnaitront, mais également, depuis 2014, avec les visiteurs des expositions auxquelles il a le plaisir de particper.

Initialement centré sur la photographie opportuniste, en fonction de son quotidien ou de ses déplacements, il s’oriente de plus en plus vers des suites d’images cohérentes dans le but de raconter une histoire, de transmettre une émotion ou de témoigner d’un moment de vie.

Il est l’un des quatre photographes à avoir mis en place en 2018 le collectif “Bruxelles Pixels“.

Il est également membre du International Photo Club of Brussels “Viewfinders” et de “Ars Varia” qui a pour objectif la diffusion des arts et des idées.

Vous pouvez suivre son actualité sur son site web, sur Instagram ou sur sa page Facebook.


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards II – Patrice Niset : « Les Eraillures de la Ville »

« On habite toujours un espace clos, on ne court jamais bien loin, les voitures suivent des routes, les trains des rails, les avions, les fusées ne rejoindront jamais l’infini. On se cogne toujours quelque part. »

Régis JAUFFRET – Romancier français (Né en 1955)

Pendant six mois, le photographe Patrice Niset s’est cogné aux limites imposées par le passage du train dans la ville de Bruxelles. L’idée est simple en apparence. Explorer tous les points de connexions entre la ville et le rail. Les chiffres : 100km de voies, 34 gares actives, 3 passages à niveau, des centaines de ponts et tunnels, des milliers de jardins publics ou non. Un perpétuel jeu de cache-cache.

Le chemin de fer est trois fois plus dense en région Bruxelloise que partout ailleurs dans le pays. Les voies ferrées y pourfendent la ville en se frayant un passage souvent dissimulé, régulièrement inaccessible mais qui s’impose avec force. Un espace dont la plupart des humains sont exclus et où quelques exclus trouvent régulièrement refuge. Les Eraillures de la Ville sont les écorchures superficielles de la métropole. Nous les côtoyons tous les jours sans vraiment les connaître. Après les Gens du Canal (projet photographique de 2018), c’est d’une autre forme d’infrastructures urbaines dont le photographe s’est imprégné en profondeur.


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards II – Hélène Cook : « Happy feet in the metro »

Invitée en 2018-2019 avec sa série « Brussels Underground » qui mettait en évidence les œuvres artistiques du métro bruxellois au travers des mouvements de véhicules et de passagers, Hélène Cook revient pour la saison 2 de Schieven Regards avec une nouvelle série présentant un tout autre aspect du métro : les pieds des passagers, mais pas n’importe lesquels, ceux qui sortent de l’ordinaire !

Pour la photographe, utilisatrice régulière des transports en commun, le métro est une source d’inspiration photographique privilégiée à Bruxelles. Et observer les voyageurs peut réserver bien des surprises.

Equipée pour cette série d’un petit appareil photo discret, Hélène traque les pieds originaux dans le métro: baskets colorées rigolotes, derby branchés ou hauts talons, bottes diverses, chaussures non identifiées… Elle nous montre que le métro est un lieu qui reflète la diversité bruxelloise.

Elle tente d’isoler des pieds des passagers qui attendent sur le quai ou montent ou descendent des wagons pour souligner l’humain en tant qu’individu dans la masse des voyageurs. Le point commun de toutes les photos de sa série est l’objectif braqué sur une paire de chaussures avec comme décor de fond le quai ou le wagon et toujours la ligne de délimitation de la bordure du quai pour situer le contexte du métro et ajouter une perspective dynamique à ses prises de vue.

Bruxelloise d’adoption d’origine française, Hélène s’est mise à la photographie un peu par hasard il y a quelques années. Membre du Viewfinders Photography Club of Brussels, elle a un penchant particulier pour les paysages urbains et la photographie de rue, mais pas seulement. Vous pouvez la suivre sur son site internet www.helene-cook.eu , sa page Facebook Hélène Cook Photographie et sur son compte Instagram helenecookphoto .

Quelques unes de ses photos ont été primées et exposées lors de concours à Bruxelles (Bruxelles Patrimoine 2018, Visions of Europe du Parlement européen 2019, Prix du jury new shop « horizontal » de Labo Linea).

Hélène est une des trois photographes invités pour la deuxième édition de l’exposition « Schieven Regard II » qui a l’ambition de « Make Brussels Tof Again ! ».


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards I : Philippe Clabots

Philippe Clabots est un des sept photographes qui participera en octobre à l’exposition « Schieven Regards ».

Philippe Clabots nous emmène dans le monde de la créativité vestimentaire africaine à Bruxelles.

Que ce soit des chemises confectionnées au « bled » ou des vestes cousues par la grand-mère, un défilé de créateurs ou l’art « sartorial » vous ne pourrez que tomber sous le charme des Afro-sartorialistes. Trois rencontres qui vous feront découvrir l’énergie, la fierté et le talent d’un univers parfois, à tort, éclipsé par la très médiatisée sapologie. Le travail du photographe se tournant de plus en plus vers les personnes et leur interaction avec leur environnement, cette vitalité on fait de cet univers un sujet évident pour « Schieven Regards », lui offrant la possibilité́ de vous présenter une des facettes colorées et multiculturelles de notre ville. Son intention est d’établir une connexion visuelle entre une approche colorée et festive de la vie dans le contexte d’une ville qui ne fait pas penser spontanément à la couleur.

Philippe Clabots : photographe résident du collectif Bruxelles-Pixels from patrice niset on Vimeo
Shooting du Sartorial Show organisé par N.Defustel 

Follow us on Facebook / Register to our Mailing List / Register to the Facebook event
All the information regarding the exhibition on this website