Schieven Regards II – Hélène Cook : « Happy feet in the metro »

Invitée en 2018-2019 avec sa série « Brussels Underground » qui mettait en évidence les œuvres artistiques du métro bruxellois au travers des mouvements de véhicules et de passagers, Hélène Cook revient pour la saison 2 de Schieven Regards avec une nouvelle série présentant un tout autre aspect du métro : les pieds des passagers, mais pas n’importe lesquels, ceux qui sortent de l’ordinaire !

Pour la photographe, utilisatrice régulière des transports en commun, le métro est une source d’inspiration photographique privilégiée à Bruxelles. Et observer les voyageurs peut réserver bien des surprises.

Equipée pour cette série d’un petit appareil photo discret, Hélène traque les pieds originaux dans le métro: baskets colorées rigolotes, derby branchés ou hauts talons, bottes diverses, chaussures non identifiées… Elle nous montre que le métro est un lieu qui reflète la diversité bruxelloise.

Elle tente d’isoler des pieds des passagers qui attendent sur le quai ou montent ou descendent des wagons pour souligner l’humain en tant qu’individu dans la masse des voyageurs. Le point commun de toutes les photos de sa série est l’objectif braqué sur une paire de chaussures avec comme décor de fond le quai ou le wagon et toujours la ligne de délimitation de la bordure du quai pour situer le contexte du métro et ajouter une perspective dynamique à ses prises de vue.

Bruxelloise d’adoption d’origine française, Hélène s’est mise à la photographie un peu par hasard il y a quelques années. Membre du Viewfinders Photography Club of Brussels, elle a un penchant particulier pour les paysages urbains et la photographie de rue, mais pas seulement. Vous pouvez la suivre sur son site internet www.helene-cook.eu , sa page Facebook Hélène Cook Photographie et sur son compte Instagram helenecookphoto .

Quelques unes de ses photos ont été primées et exposées lors de concours à Bruxelles (Bruxelles Patrimoine 2018, Visions of Europe du Parlement européen 2019, Prix du jury new shop « horizontal » de Labo Linea).

Hélène est une des trois photographes invités pour la deuxième édition de l’exposition « Schieven Regard II » qui a l’ambition de « Make Brussels Tof Again ! ».


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards II – Michel Kutendakana : « Les fantômes de la colonie »

Dans les cultures africaines, les masques occupent une place importante.
Ils servent de lien entre le visible l’invisible et représentent aussi bien le divin que les forces qui régissent la nature et les passions humaines.
Comme dépositaires de l’ordre naturel et surnaturel ils sont des intermédiaires qui nous transmettent des messages.
Ce travail photographique fait apparaître de nuit devant des endroits qui portent les traces de la colonisation belge, des masques qui rappellent le poids que les africains ont porté durant cette période.

Michel est un des trois photographes invités pour la deuxième édition de l’exposition « Schieven Regard II » qui a l’ambition de « Make Brussels Tof Again ! ».


Michel Kutendakana est né d’une mère belge et d’un père congolais.
Géomètre et urbaniste de formation, la ville et ses soubresauts font partie de son quotidien professionnel depuis longtemps.
Passionné de photographie, il s’est formé en autodidacte et en suivant des cours ou des stages auprès de différents photographes.
Son regard se porte naturellement sur l’architecture et la manière dont elle façonne notre environnement.
L’humain garde cependant une grande place dans son travail, de manière esthétisante quand il exprime son goût pour la photographie de mode.
Mais ses engagements sociaux lui donnent également une vision plus humaniste de la photographie, attentive aux personnes d’origine diverses qui construisent l’identité originale de Bruxelles, riche de son mélange de cultures.


2017 Exposition collective avec l’atelier de photographie Contraste à l’hippodrome de Boitsfort : série consacrée aux projets d’aménagement du site
2017 Exposition « Sublime Bruxelles » organisée par le Ville de Bruxelles à la Bourse. / 1er prix du concours photo autour de l’architecture des boulevards.
2018 Exposition collective de l’atelier Bruxel, Art et Technique de Catherine Minala, à la galerie Verhaeren à Watermael-Boitsfort : Série consacrée aux ponts 2019 Exposition collective de l’Atelier Bruxel, Art et Technique de Catherine Minala, à la galerie Verhaeren à Watermael-Boitsfort : présentation des premières photos de la série « Les fantômes de la colonie »


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards II : Les artistes invités sont choisis

Le jury, composé de trois voix de personnalités de la photographie à Bruxelles et d’une voix donnée par les artistes résidents de Bruxelles Pixels, a sélectioné, parmis les candidatures reçues suite à l’appel lancé par Bruxelles Pixels, les trois photographes invités  qui se joindront aux photographes résidents pour la deuxième édition de l’exposition « Schieven Regards II ». 

Chaque semaine un des photographes invités rejoindra les photographes résidents pour exposer son « Schieven Regards » sur Bruxelles. Il cédera ensuite sa place à un autre photographe invité et ceci tout au long des trois week-ends de l’exposition « Schieven Regards II » en octobre 2019. 

Nous remercions les membres du jury d’avoir accepté  de nous aider à la mise en place de cette deuxième édition d’un concept qui avait attiré plus de 600 visiteurs en 2018. 

Vous pourrez découvrir les photographes invités qui se joindront au aux photographes résidents, ainsi que les 7 projets qui composeront l’exposition au fil des jours à venir.


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » se tiendra en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
All the information regarding the exhibition on this website.
#bruxellespixels #schievenregards

Schieven Regards 2019 : Appel à candidature

Trois semaines durant le collectif de photographes Bruxelles Pixels composés de quatre artistes résidents et trois photographes invités tenteront pour la deuxième fois de montrer Bruxelles sous un jour anticonformiste.

Le noyau de base pose un regard décalé sur la ville qu’ils en soient originaires ou pas, natifs ou parfaitement étrangers jusqu’au jour où la magie opère : oui cette ville si souvent décriée a ses vrais défauts et ses grandes qualités, voire ses secrets et mystères …

Et vous ? Posez votre schieve regard sur Bruxelles, amusez-vous, étonnez-nous.

Si la complémentarité opère ou si votre style casse tous nos codes, vous avez de bonnes chances de faire partie de notre panel d’invités. 

Si l’aventure vous tente nous attendons avec impatience votre candidature avant le 1ier juillet pour « Schieven Regards II ». 

Comment envoyer ma candidature … 

 

[su_button url= »http://ars-varia.be/wp-content/uploads/2019/06/BruxellesPixels2019.pdf » desc= »Document expliquant en détails le projet et la manière de soumettre votre candidature.  » title= »Soumettre ma candidature « ]Comment envoyer sa candidature [/su_button]

Ce 20 juin aura lieu le vernissage de l’édition été 2019 de « Schieven Regards I ». L’exposition aura lieu chez perspective.brussels jusqu’au 6 septembre 2019. 

Schieven Regards I / Eté 2019

Pour la première édition, trois semaines durant en octobre 2018, le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » composés de quatre artistes résidents membres de Ars Varia et de trois photographes invités vous a montré Bruxelles sous un jour anticonformiste. Les artistes du collectif posent un regard décalé sur la ville qu’ils en soient originaires ou pas, natifs ou parfaitement étrangers jusqu’au jour où la magie opère : oui cette ville si souvent décriée a ses vrais défauts et ses grandes qualités, voire ses secrets et mystères …

L’exposition a accueilli plus de 600 visiteurs durant ces 3 week-ends d’ouverture. 

Fort de ce succès, « Schieven Regards » revient du 20 juin au 6 septembre 2019 chez perspective.brussels

Les photographes, dont 4 sont membres de Ars Varia, seront très heureux de vous accueillir lors du vernissage le jeudi 20 juin à partir de 18h. 

Adresse : perspective.brussels, rue de Namur 59, B-1000 Bruxelles

Suivez l’actualité du collectif « Bruxelles Pixels » en likant sa page Facebook … 

 

Schieven Regards I : Philippe Clabots

Philippe Clabots est un des sept photographes qui participera en octobre à l’exposition « Schieven Regards ».

Philippe Clabots nous emmène dans le monde de la créativité vestimentaire africaine à Bruxelles.

Que ce soit des chemises confectionnées au « bled » ou des vestes cousues par la grand-mère, un défilé de créateurs ou l’art « sartorial » vous ne pourrez que tomber sous le charme des Afro-sartorialistes. Trois rencontres qui vous feront découvrir l’énergie, la fierté et le talent d’un univers parfois, à tort, éclipsé par la très médiatisée sapologie. Le travail du photographe se tournant de plus en plus vers les personnes et leur interaction avec leur environnement, cette vitalité on fait de cet univers un sujet évident pour « Schieven Regards », lui offrant la possibilité́ de vous présenter une des facettes colorées et multiculturelles de notre ville. Son intention est d’établir une connexion visuelle entre une approche colorée et festive de la vie dans le contexte d’une ville qui ne fait pas penser spontanément à la couleur.

Philippe Clabots : photographe résident du collectif Bruxelles-Pixels from patrice niset on Vimeo
Shooting du Sartorial Show organisé par N.Defustel 

Follow us on Facebook / Register to our Mailing List / Register to the Facebook event
All the information regarding the exhibition on this website

Schieven Regards I : Eric Ostermann

Eric Ostermann est un des sept photographes qui participera en octobre à l’exposition « Schieven Regards« .

Eric Ostermann a pris le parti de montrer Bruxelles sous un jour différent pour ouvrir les yeux de son public sur des endroits fréquentés parfois tous les jours sans réellement y prêter attention.
Ses trois créneaux, sont les photos de rue, les reflets et les photos prises des toits.

Dans le Cercle des Poètes Disparus, le professeur de lettres Robin Williams invite ses élèves à littéralement prendre de la hauteur pour voir le monde autrement. C’est le crédo d’Eric qui, au lieu de
monter sur un bureau, grimpe sur les toits de la ville. La toiturophilie lui donne un sentiment de calme et de sérénité, malgré tous les bruits de la ville toute proche qui se mélangent. Ce sont des moments de grâce qui lui permettent de se concentrer sur ce qu’il observe pour en ressortir le meilleur. Accompagner le soleil couchant et voir la ville s’éclairer depuis les toits de Bruxelles est déjà un réel plaisir, mais partager cela au travers de la photographie l’est encore plus.

Parallèlement, les photos de rues occupent une bonne partie de son temps dédié à la photographie. Chaque week-end, il descend en ville, afin d’y capter des détails et les scènes spontanées qui se présentent à lui.

Les reflets, qu’il prend dans les flaques d’eau, fontaines et autres étangs l’amènent à rechercher des compositions photographiques parfois compliquées et totalement invisibles si on n’y prête pas attention. Devoir se baisser au ras de sol à la recherche du reflet parfait du sujet à photographier l’amène à des résultats en général aussi surprenants que déroutants.

 

Eric Ostermann : photographe du collectif Bruxelles-Pixels from patrice niset on Vimeo.

Follow us on Facebook / Register to our Mailing List / Register to the Facebook event
All the information regarding the exhibition on this website

Schieven Regards I : Sophie Voituron

Sophie Voituron est une des sept photographes qui participera en octobre à l’exposition « Schieven Regards« .

Sophie Voituron pose son regard aiguisé sur l’architecture qui compose le paysage urbain de la capitale. Elle réalise pour l’exposition une série de photos présentant les salles de réunion de grands centres de pouvoir bruxellois, comme les entreprises, les cabinets ministériels et autres lieux stratégiques.
L’idée est de présenter les lieux de prises de décisions (principalement des salles de réunion) impactant la vie quotidienne des bruxellois, des belges, voire des européens et de partager l’ambiance de ces lieux avec le grand public. Chaque photo est accompagnée d’une description brève de l’endroit et du nombre de personnes impactées par les décisions prises en son sein.

Spécialisée en photo d’architecture, Sophie participe régulièrement à des expositions en Belgique et à travers l’Europe. Elle a gagné de nombreux prix internationaux.

Sophie Voituron : photographe du collectif Bruxelles-Pixels from patrice niset on Vimeo.

Follow us on Facebook / Register to our Mailing List / Register to the Facebook event
All the information regarding the exhibition on this website

Schieven Regards I : Patrice Niset

Patrice Niset est un des sept photographes qui participera en octobre à l’exposition « Schieven Regards« .

Patrice Niset en véritable amoureux du canal maritime de Bruxelles, vous présente la ville sous un de ses aspects les plus méconnus. Long de 14km, le canal maritime de Bruxelles est le lieu de tous les contrastes. En pleine mutation urbanistique, sociale et économique, le canal surprend par la diversité des ambiances et des gens qui en prennent possession au quotidien. Sept communes traversées, 28km de quai, le canal se fraie un chemin dans la ville.
Qu’ils y vivent, qu’ils y travaillent ou qu’ils soient de passage, les Gens du Canal fascinent le photographe. Il les observe depuis de nombreuses années. C’est à un voyage entre la gentrification et la paupérisation de certaines de ses portions auquel il nous emmène. C’est aussi une immersion dans les loisirs nautiques et la batellerie professionnelle. C’est la découverte des ouvrages d’art et de leurs gardiens. C’est la solitude des déracinés mais c’est aussi le formidable brassage culturel et ethnique. Toutes les images intègrent l’humain dans l’environnement très immédiat du canal, en général à quelques mètres seulement de l’eau.

Patrice Niset : photographe du collectif Bruxelles-Pixels from patrice niset on Vimeo

Follow us on Facebook / Register to our Mailing List / Register to the Facebook event
All the information regarding the exhibition on this website